Pourquoi les facteurs de risques personnels sont-ils si peu évoqués dans la démarche de prévention des TMS ?

L’approche qui a prévalu depuis de nombreuses années est qu’il faut adapter le travail à l’homme et pas l’homme au travail. Ce postulat induit la manière de traiter le problème et explique probablement pourquoi l’accent à été mis sur l’adaptation des outils et des postes de travail, donc sur les facteurs biomécaniques qui sont probablement les facteurs les plus évidents e , en théorie du moins, les plus faciles à traiter.

Dernière mise à jour le 08-09-2015 par iti Communication.

Retour